Comment mettre des chaines à neige ?

Dès le milieu de l’automne, les conducteurs peuvent être confrontés à plusieurs phénomènes climatiques : apparition de verglas et de congères, chutes de neige, vents froids, etc.

Ces conditions climatiques défavorables sont autant de facteurs qui viennent perturber la conduite et provoquent « le patinage des roues » ou perte d’adhérence des pneus sur la route.

Afin de pallier ce problème, plusieurs ingénieurs se sont penchés sur cette problématique et ont élaboré plusieurs mécanismes de protection : pneu neige, pneu clouté, chaussettes pour la neige ou les chaines à neige.

Aujourd’hui, nous abordons ce sujet et répondons à la plupart des questions que vous pouvez vous poser : quel est leur rôle ? Quand sont-elles nécessaires ? Combien de chaines à neige existent-elles ? Comment doit-on les mettre ?

Les chaînes à neige

Pourquoi sont-elles utiles ?

Les chaines à neige sont constituées d’un cerceau central et de plusieurs maillons en métal formant une chaine. Ces derniers permettent la création d’une zone tampon entre la neige et le pneu.

Elles améliorent l’adhérence du véhicule lors des phases de démarrage, freinage, accélération et changement de direction.

Quand faut-il les mettre ?

Quand l’usage est-il facultatif ?

Dans la plupart des situations, l’utilisation des chaînes est recommandée, mais reste facultative. Les chaines trouvent leur utilité dès que la couche de neige présente sur route est supérieure à 4 cm.

Si celle-ci est inférieure, le conducteur pourra facilement s’en sortir en conduisant prudemment, à condition de disposer de pneus « hiver » ou éventuellement « quatre saisons ».

Pour une conduite sur glace ou sur des plaques de verglas, les chaînes ne sont d’aucune utilité, contrairement au pneu clouté.

Quand l’usage est-il obligatoire ?

Dans certains pays, à l’instar de la France, le port de chaîne à neige peut être obligatoire.

Sur le territoire national, cette réglementation est définie par l’Arrêté du 18 juillet 1985 relatif aux dispositifs antidérapants équipant les pneumatiques.

Lorsque le conducteur rencontre le panneau bleu B26 (de forme ronde et comportant un pictogramme blanc en forme de roue enchaînée) il doit installer ses chaines à neiges, et ce, jusqu’à la fin d’obligation matérialisée par le panneau B44.Dans le cas contraire, il s’expose à une contravention de 4e catégorie et une amende forfaitaire de 4e classe d’un montant de 135 €.

Comment mettre les différents types de chaînes à neige ?

Il est possible de se procurer plusieurs sortes de chaines à neige : les chaines à tension manuelle, à tension automatique, les chaines-araignées, etc.

Si leur montage diffère, toutes partagent un point commun : leur emplacement.

Où se placent les chaînes à neige ?

Les chaines à neige doivent s’installer toujours à la même place. Elles s’installent sur les « roues motrices », autrement dit les roues auxquelles la puissance du moteur est délivrée.

Il existe ainsi trois cas de figure.

Les véhicules à traction

Cela concerne les voitures de « monsieur tout le monde », la majorité des Peugeot, des Renault et des Citroën.

Sur ces autos, ce sont les roues avant qui reçoivent la puissance du moteur.

Les véhicules à propulsion

L’autre configuration possible concerne la plupart des berlines allemandes (Mercedes, Audi, Porsche, BMW), la majorité des véhicules de la marque japonaise Subaru ou encore quelques modèles spécifiques comme la Renault Twingo III, la Peugeot 505 ou encore la Citroën Rosalie.

Ces voitures disposent d’un système à propulsion, où les roues arrière sont motrices.

Les 4×4

Enfin, si la puissance du moteur est délivrée à la totalité des roues, le véhicule dispose de ce qu’on nomme « transmission intégrale ». Ce système de distribution est également connu par les abréviations 4×4 ou « AWD » (All Wheel Drive). Pour ce type de voitures, ainsi que pour les camping-cars, les fabricants de chaines préconisent d’installer les chaines sur la totalité des roues afin d’éviter une perte d’adhérence du train avant.

Comment installer les chaines à neige à tension manuelle ?

Les chaines à tension manuelle sont à la fois connues pour leur prix bas, mais également pour la difficulté à les installer.

Leur montage est lent et nécessite de l’entrainement pour le maitriser.

Tout d’abord, il faut démêler les chaines. Puis, il faut placer le cerceau métallique derrière la roue. La chaine s’attache au-dessus du pneu et sur le bord de la bande de roulement.

Dans un second temps, il faut attacher l’ensemble des maillons de la chaine à l’aide des crochets prévus à cet effet.

Enfin, lors de la dernière étape, le conducteur devra serrer les chaines manuellement de sorte qu’elles restent bien centrées sur le pneu pendant leur utilisation.

Une fois que cette manipulation faite, le conducteur devra avancer sur 50 mètres, puis s’arrêter afin de vérifier que celles-ci restent bien en place.

Comment monter les chaines à neige à tension automatique ?

L’installation des chaines à tension automatique diffère de la précédente dans la mesure où la dernière étape n’est pas utile. En effet, ces chaines disposent d’un mécanisme qui assure une tension automatique et régulière tout au long de leur utilisation.

Ces chaines s’adressent aux conducteurs ayant un usage régulier.

Comment monter les chaines-araignées ?

Les chaines-araignées ou chaines à montage frontal s’installent rapidement et facilement.

Il suffit de placer la chaine sur la roue, en la plaçant le plus possible contre le flanc. Puis, il faut orienter les bras métalliques en croix.

Le conducteur devra effectuer un demi-tour de roue pour terminer l’opération et attendre que la tension de la chaine se règle automatiquement.